Ce mardi 12 octobre, la cour d’assises de l’Orne a étudié les conséquences de la double agression au couteau, qui a eu lieu au plan d’eau d’Argentan le 17 juillet 2019, sur les quatre enfants. Tous étaient présents au moment de l’attaque de leurs parents.

Rodolphe Lujien se borne à le répéter. Les enfants n’ont pas vu l’agression, ils jouaient. ​De quoi faire sortir de ses gonds Me Olaf Le Pasteur, avocat de la défense. Ils étaient là, ils ont au moins vu les conséquences de l’attaque.

Lire la suite…

Source : Ouest-France.

2 Comments

  • Mark Chapman
    Posted 26 février 2017 14h29

    I came because I needed a piece of a legal advice. I received so much more that that. My family is grateful for your services! Thank you

    • Philip James
      Posted 26 février 2017 14h30

      We are happy to hear that. Welcome!

Comments are closed.